le site du Royal Louis est dédié à un vaisseau précise de 1692, il comporte 20 planches détaillé sur la construction du vaisseau, de plusieurs schémas pour réalisation des gréements et d'un petit dictionnaire

 

Cooltext209566073990357

planche 12Capture12 1

Capture12 1 1

 

 

le 1er pont

Les baux

Le 1er pont avait 34 baux
Les baux ont de largeur: 37.94 à 43.36cm
Pour une hauteur de : 44.71cm

La bouge des baux

bouge : C’est la courbure vers le haut des baux et barrots qui donne une forme arquée à tous les ponts pour faciliter l’écoulement des eaux vers l’extérieur et réduire le recul des canons.
Tous les baux du pont ont la mêmes bouges, la maître baux est le référent.
La bouge a une longueur de: 1495cm
La bouge est : 43.34cm

Les courbes

On pratique dans toute sa longueur une petite entaille pour y enchâsser légèrement son côté.
Leurs largeur est égale à leurs épaisseur. Les courbes qui sont dans les chambres sont posées horizontalement.

Les barrots

Ce sont des petits baux qu’ont établis de droite à gauche commes les baux des différents pont.

Ils supportent les lattes.
Leurs longueur est relative à la distance des baux. En bout ils ont une section identique aux baux du même pont.
Les barrots ont d’épaisseur : 16.26cm
Et de largeur : 32.50cm

Les traversins (ou latte)

Ont les établies entre les baux de chaque pont sur les barrots avant en arrière. Ils sont placés entre l’ hiloire et la bauquière
Les traversins ont au carré : 13.55cm

Les entremises

Pièce de bois d’une charpente de pont qui trace l’ouverture de côté des écoutilles,                                                       les entremises ont d’épaisseur : 18.97cm
Et de largeur : 13cm
Les entremises du passage du mat
Elles ont de largeur (la moitié de celle des baux, à chaque pont. Leurs épaisseurs sera de ¾ celle des baux .)

Carlingue du mat de beaupré

Largeur des flasques : 200cm Épaisseur des flasques : 22cm L’épaisseur du coussin est déterminée par l’inclinaison du beaupré diametre du trou : 75.20cm


Les écoutilles

Ouverture rectangulaire faites sur les ponts, servant à charger à tous les niveaux le matériel nécessaire à l’armement du vaisseau.
Ils ont plus de bouge que les baux des ponts où ils sont installées)
Ecoutille aux vivres
Ecoutille de la fosse au lion
Ecoutille aux câbles
Grand panneau
Ecoutille aux poudres
Ecoutille de la soute du maitre canonnier

Les étambrais et coin du grand mat et de misaine

Etambrai: C’est une ouverture ronde faite dans le pont pour passer le mât. C’est aussi la pièce dans laquelle on fait cette ouverture.
Carlingue du mat d’artimon

Les hiloires

Hiloires : Pièces de bois posées sur les ponts dans le sens longitudinal et qui servent à la solidité de la structure du vaisseau. Ils sont endentés sur les baux des ponts. Les hiloires sont plus épais que le bordage du pont

Les gouttières

La partie de la gouttière qui s’appuie sur la membrure doit avoir en épaisseur supérieure aux vaigrages. Toutes les gouttières, en général, sont façonnées extérieurement en forme un peut concave par rapport au roues des affuts des canons et ne dépasse point le bordage des ponts.

Les cabestans

Chaque cabestan a, à côté de lui sur le pont un taquet ou sole qui sert de point d’appui au deux linguets ou arcboutants, qui empêchent le cabestan de revenir sur lui-même. Les tranches ou assemblage recouvre les mèches des cabestans.
Leurs barres doivent pénétrer dans le cabestan jusqu'à la mèche.
le grand cabestan
Le grand cabestan porte 8 barres à chaque cloche.

Les 2 bittes

Ce sont deux pièces de bois élevées debout dans un vaisseau, croisées par une troisième pièce de traverse nommée Traversin de bitte, et autour desquelles on passe les câbles pour les arrêter.
Les montants des bittes descendent jusqu'au fond du vaisseau.
Elles sont emboité d’un a deux pouces sur le bau du premier pont quelles croissent et sur celui du faux pont quelles traversent,
les pieds de chaque bitte est retenu et affermi par deux courbatons qui s’unissent au font du vaisseau et au pied de la bitte sur lesquelles ils sont cloué.
Leurs traversins
c’est une pièce de bois posée en travers des montants des bittes pour les liers l’une à l’autre et servir d’appui au câble.
Il est placé en arrière et s’emboite sur les bittes d’un a deux pouces de profondeur.
Il est fixé à son poste par des crochets qui l’attachent aux bittes et soutenu encore par un taquet ou console assez large que l’on clou sous lui sur chaque bitte.
Le coussin des bittes
Le traversin des bittes est garni en arrière sur son champ vertical d’une pièce arrondie par dehors qu’on nome le coussin des bittes.
Les taquets de bitte (ou courbe)
Taquets de bitte: Courbes situées en avant des grandes bittes placées entre les baux du premier pont et les montants des bittes.
L’une des deux branches de la courbe s’unit à la bitte jusqu'à l’élévation du bord supérieure du traversin.
La seconde branche ce prolonge jusqu'à la gouttière et abouti aussi à côté de l’étrave,
cette branche ci est endentée dans son étendu entre chaque baux du premier pont quelle traverse,
la plupart des chevilles qui fixe cette branche sur chaque bau ont leurs têtes garnies d’une boucle ou anneau.
Ces boucles servent à l’établissement des bosses nécessaire à la manœuvre des câbles.

Le sep de drisse de misaine

Le sep de drisse de misaine prend appuie sur le can d’un bau de 1er pont
il sera écarté de l’axe du milieu afin que la drisse ne frotte pas le grand étai,


Grand sep de drisse (de grande vergue)
Il est établi sur le 1er pont et descend jusque dans le fond.

Pompe du mat d’artimon et de l’archipompe

Ce sont des pompes à potence,

Le bordage est posé en clin :

Le 1er 600cm
Le 2ème 750cm
Le 3ème 300cm
Le 4ème 150cm
Et on retourne au premier
Le bordage du pont à d’épaisseur : 13.55cm
Le bordage entre les hiloires du milieu : à d’épaisseur : 18.97cm

Les dalots

La largeur et la circonférence sont proportionnées à l’épaisseur des fourrures de gouttière, et ils sont garnis d’une doublure de plomb.
Ils ne doivent pas se trouver au dessus la l’échelle hors bord ni au dessus d’un sabord.
Les dalots sont percés dans les gouttières. Et il y en a 4 en faces des pompes principales, 1 vers l’artimon, et 1 en face de la gatte de chaque côté.

Gatte

C’est une espèce de réservoir que l’on fait en avant du vaisseau dans toute sa largeur et- à peut de distance des écubiers.
La hauteur de cette cloison s’élève à la hauteur inferieures des écubiers.
Deux dalot sont faces à l’étrave

Les écubiers

Les écubiers sont des trous ronds, percés obliquement de chaque côté de l’étrave, en dessous de la poulaine, dans lesquels passent les câbles des ancres
Ils sont faces aux bites, ils sont doublés de plomb et on appelle le doublage un coussin

Chambre de l’écrivain et du maitre canonnier

Leurs cloisons sont amovibles
la chambre de l’écrivain et celle du maître canonnier sont sur le 1er pont (attenant à l’hourdy le long de la muraille)
elles ont une porte dont le carré du haut est grillagée

cloison de la sainte barbe

Sur le 1er pont il y a une paroie dit : Fronteau de la sainte barbe, qui est entièrement doublée et qui traverse le pont de droite à gauche. Elle est placé juste devant l’écoutille de la soute au poudre.
Il y une porte sur un côté.

Parc à mouton

Parc à mouton : lieu ou on enferme les animaux il est juste après la mèche du petit cabestan.

Le 1er pont a des canons de 36.

 


 miniature accès direct a la planche souhaiter 

Capture1 1Capture1 1Capture3.2 1Capture3.2 1Capture5 1Capture6 1Capture7 1

Capture8 1Capture9 1Capture10 2Capture12 1Capture12 1Capture13.1 2Capture14.1 1

Capture15 1Capture16 1Capture17 2Capture18 1Capture19 1Capture1 1dsc-0027

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.